etudiants à l'université prevention drogue
Retour suite à nos interventions
30 mai 2017

Extrait de livre du Professeur COSTENTIN

La loi interdit de faire du prosélytisme pour les drogues, il est grand temps de la faire respecter et d’en finir avec les scandaleuses émissions télévisées qui se livrent impunément à cette banalisation, conçues pour susciter l’attrait. […]
Un enseignant ayant des doutes importants sur la consommation de drogue d’un élève le préviendrait qu’en raison de l’inquiétude que viendrait à nouveau susciter son état, il serait conduit par un surveillant/pion chez I ‘ infirmière scolaire. Cette infirmière serait habilitée à pratiquer la recherche dans la salive ou dans l’urine de THC et d’autres drogues. Une réaction positive dans la salive, indiquerait que l’élève est sous l’empire d’une consommation récente de cannabis et qu’il n’est pas en mesure de bénéficier des enseignements dispensés. Il devrait subir une désintoxication sous supervision médicale, avant de reprendre le cours de ses études.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *